Venez redécouvrir la senteur des souvenirs d'enfant que vous aviez, en compagnie de Anne Meson, Douchka, Dorothée, Les Minikeums et les autres...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sa Biographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AnnRose
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 365
Age : 30
Localisation : Ahhhh Mystère et Boule de gomme, où suis je ???? lol sur terre je vous rassure mais où ???? MDR !!!
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Sa Biographie   Ven 16 Juin - 18:39



Les Débuts

Notre idole est née... euh, c'est bien indiscret... Bien sûr, Dorothée est immortellement jeune, mais une personne inconnue n'ayant qu'un très lointain rapport avec elle, Frédérique Hoschédé, vient au monde le 14 Juillet 1953. On peut dire que sa naissance se fait donc sous les fanfares !
Elle connaît une enfance paisible, entourée d'un père ingénieur, d'une mère femme au foyer et d'un frère, Jean-François. Toute la famille habite à Bourg-La-Reine, en banlieue parisienne.
La jeune Frédérique s'engage dans des études littéraires, se passionne pour le théâtre... et se fait remarquer un jour par Jacqueline Joubert, responsable du service jeunesse de l'ORTF, lors d'un concours inter-lycées. Dorothée est née : elle se retrouve propulsée à l'antenne en 1973 dans les Mercredis de la Jeunesse (en noir et blanc !) avec la marionnette Blablatus et même un certain Docteur Klein, vétérinaire de renom qui deviendra un ami fidèle de l'animatrice...
Elle anime ensuite les Visiteurs du Mercredi en 1975.

On la retrouve aussi co-présentatrice de l'émission Réponse à tout mais elle est finalement remerciée en juillet 1976 : "Vous n'êtes pas faite pour ce métier", lui aurait-on dit...
Dès lors, c'est la traversée du désert : elle enchaîne les petits boulots (animatrice en supermarché, secrétaire dans une société de robinetterie...), mais traîne encore régulièrement sur les plateaux de tournage... elle sera ainsi doublure lumière pour l'émission Les Rendez-vous du Dimanche de Michel Drucker... Une manière de garder un pied dans le "petit écran"...

Les Prémices du Succès

En mars 1977, suite à un casting, la revoici à l'antenne en tant que speakerine sur Antenne 2 : sa popularité ne cesse alors de croître. Le réalisateur François Truffaut l'engage pour tourner dans L'Amour en fuite (1979). Mais la consécration vient surtout à partir de 1978 avec la présentation de Récré A2, toujours sous la houlette de Jacqueline Joubert, avec Ariane Gil, William Leymergie et (déjà) Patrick Simpson-Jones. Programme emblématique de l'unité jeunesse d'A2 alors en plein essor, l'émission est un succès d'audience et Dorothée devient bientôt une vedette. Malgré un autre film de qualité, Pile ou face, de Robert Enrico (1980) où elle partage l'affiche avec Michel Serrault et Philippe Noiret, elle se consacre entièrement à la télévision. C'est alors qu'elle fait une rencontre décisive pour sa carrière : Jean-Luc Azoulay et Claude Berda, qui viennent de fonder une petite société, AB Productions, lui proposent de chanter...

Parmi ses premières interprétations, on retrouve des chansons populaires regroupées dans Dorothée et les Récréamis puis Le Jardin des chansons. Mais son premier album original est bien sur Dorothée au pays des Chansons en 1980 : le succès est tel qu'on en fait un spectacle.
Dès lors, AB Productions ne lâche plus sa "proie" : sous l'impulsion de Jean-Luc Azoulay (alias Jean-françois Porry, auteur de la quasi totalité de toutes ses chansons, flanqué de son compositeur et arrangeur fétiche Gérard Salesses) elle enchaîne les tubes : Rox et Rouky (1981), Hou ! la menteuse (1982), La chanson des Schtroumpfs (1983). Elle décroche toutes les récompenses : outre de nombreux disques d'or, elle remporte, en 1985, la Victoire de la Musique du meilleur album pour enfant et un Sept d'Or pour l'animation de Récré A2. Dorothée est une star, elle a supplanté Chantal Goya, qui, au milieu des années 80, subit de plein fouet le contre-coup de l'émission Le Jeu de la Vérité de Patrick Sabatier.

Le triomphe du Club Dorothée

Tout le monde se l'arrache, si bien qu'en avril 1987, lorsque TF1 est privatisée, Dorothée, ne résiste pas à l'offre alléchante de Francis Bouygues, le nouveau patron de La Une : 21 heures de programmes jeunesse à partir d'une émission centrée autour d'elle et produite par ses amis du groupe AB Productions. Comme elle le souligne, il s'agissait alors pour elle de passer à une autre étape de sa carrière. Mais pour sa "seconde maman" Jacqueline Joubert, il s'agit d'une trahison : Dorothée aurait vendu son âme à un gangster. Partir sur une chaîne commerciale est un véritable affront qu'elle ne lui pardonnera pas.
Le Club Dorothée débute le 2 septembre 1987, et du jour au lendemain, le miracle se produit : l'audience des émissions jeunesse de TF1 qui était plutôt moribonde depuis plusieurs années (malgré des innovations comme Vitamine ou La Vie des Botes), décolle au-delà de toutes les attentes. Francis Bouygues peut se frotter les mains : les enfants délaissent l'institution qu'était Récré A2 qui s'éteint en juin 1988 et plébiscitent le Club Do, qui apporte à la chaîne de très confortables recettes publicitaires. Dès lors, TF1 lui octroie de nouvelles plages horaire : bientôt, Dorothée sera omniprésente à l'antenne : plus de 23H00 heures hebdomadaires de programmes et jusqu'à 40H00 pendant les vacances scolaires !

Encadrée par une équipe d'amis transfuges d'A2 (Ariane, Patrick et Corbier), son ami Jacky (qui présentait quelques mois plus tôt Vitamine sur TF1) et un orchestre, Les Musclés (création d'AB à l'origine pour les concerts de Do), Dorothée propose les premiers mois une programmation composée de rediffusions (Capitaine Flam, Candy, Goldorak...), mais innove dès 1988 avec de nombreuses séries japonaises à succès (Dragon Ball, Les Chevaliers du Zodiaque...) , stimulée par la concurrence La 5.
Le Club Do devient également une formidable institution promotionnelle pour AB : Dorothée chante toujours avec succès (un album par an) et entame même des séries de concert à l'étranger. En 1990, elle triomphe à Shangai en Chine ! En France, outre le Zénith en 1988, elle remplit Bercy en 1990, 1992 (l'année faste... 300 000 spectateurs : sa plus grande série de concerts) , 1993 et 1994.
En décembre 1996, alors que les medias la considèrent finie, elle renouvelle l'exploit avec 180 000 spectateurs, quelque peu aidée par AB qui a vendu toutes les places à des comités d'entreprise.

Parallèlement à son émission, qui s'institutionnalise (réalisant plus de 50 % de part de marché le mercredi après-midi), elle lance aussi des programmes annexes :

Le Jacky Show, pour que Jacky renoue avec son passé d'animateur d'émission musicale (Les Enfants du Rock, Platine 45...). Mais cela tourne vite à la parodie... L'émission pratiqua même une étrange auto-dérision avec une marionnette de l'animateur rebaptisée Jacko dans le Jacko Shiw. Un titre très douteux...

Pas de Pitié pour les Croissants : Des sketchs kitsch dans des décors à deux sous très inspirés de l'époque Récré A2 qui se terminaient invariablement par la dernière chanson de Dorothée ou d'une star AB. Les premières années de nombreuses guest-stars de TF1 y participèrent.

Terre Attention Danger, émission de sensibilisation aux problèmes de la nature, avec l'éternel docteur Klein.
Le Club Sciences, avec les démonstrations scientifiques de l'expansif Michel Chevalet.

Le Club Plus, basée sur des interviews de vedettes (parfois non-AB !), qui se terminait chaque mercredi par la traditionnelle question de Dorothée à l'invité : "Te souviens-tu de ton premier baiser ?" Histoire d'enchainer directement avec la sitcom du même nom qui suivait...

Le Club Mini, une émission toute gentille le samedi matin, animée par Jacky et Ariane, pour prouver que Dorothée diffuse aussi des séries sans violence. (et contrer les programmes "premier âge" du service public...)

Des millions de copains, émission à vocation humanitaire programmée le dimanche avant 7 sur 7, dans un créneau très familial, et en association avec de nombreuses organisations caritatives.
La première émission eut lieu le 17 janvier 1993.

AB profite également du triomphe de l'émission TV pour lancer avec succès le Dorothée Magazine en septembre 1989, déclinaison "presse" du programme qui reprend en bande dessinée les séries fétiches et complimente les événements de l'émission. Il tire jusqu'à 150 000 exemplaires.
Enfin, pour conforter l'esprit "club", on lance la fameuse carte de membre du Club Dorothée, apparue en avril 1991. Les heureux possesseurs voyaient leur nom défiler lors du générique de fin le jour de leur anniversaire, et pouvaient aussi recevoir des cadeaux en étant tirés au sort lors du Bon numéro. Il y eut jusqu'à 700 000 membres (1997) !

...Le déclin ?

Toutes les bonnes choses ont une fin, et après avoir triomphé durant dix ans d'une douzaine d'émissions concurrentes de La Cinq, France 2 et France 3, le Club Dorothée est certes vaincu par l'usure du temps... mais aussi par les critiques du CSA et de nombreux medias qui, depuis 1990 avec Ken le survivant, puis Dragon Ball Z, se montrent très susceptibles devant les diffusions des programmes japonais pourtant plébiscités par le jeune public. Parfois inadaptés à un public d'enfants, ces dessins animés issus de mangas dégradent l'image de l'animatrice également accusée d'omniprésence, de manipulation des cerveaux, d'abêtissement général des enfants...
En outre, l'émission est victime de la guerre naissante entre TF1 et AB. A partir de 1996, les deux groupes partenaires dans le domaine des programmes jeunesse de la Une sont désormais concurrents sur le nouveau marché de la télévision par satellite (TF1 avec TPS, AB avec AB SAT). Une provocation pour Patrick Le Lay, le PDG de TF1, qui décide de reprendre le controle de la totalité de ses programmes jeunesse afin de supprimer une des principales ressources d'AB.

L'émission s'achève le 30 Août 1997 : Do interprète à cette occasion Un jour on se retrouvera (un titre prémonitoire ?) avant de se laisser gagner par l'émotion au moment de rendre l'antenne. Elle promet à son public de le retrouver un jour. La griffe AB disparait des programmes de la Une : outre le Club Do, programme emblématique du groupe, les sitcoms à succès (Hélène & les garçons, Premiers baisers, Le Miel et les abeilles...) sont également supprimés de l'access prime-time. Le divorce TF1-AB est effectif !
Tous les articles de presse nous promettent alors une rapide reconversion : la sitcom Dorothée, le film avec toute l'équipe, la chaîne Dorothée Channel sur le câble, un nouveau spectacle, etc... En fait, AB disques se contente de sortir un best of de la chanteuse fin 1997, puis l'année suivante, une compilation de l'antique Jardin des chansons créé à l'époque de Récré A2... La seule réapparition notable de Dorothée se produit à l'Ecole des fans de Jacques Martin sur France 2 dont elle fut l'invitée début 1998. A cette occasion, elle interpréte une chanson inédite introuvable dans le commerce : Je ne vous ai pas oubliés.
De janvier 1998 à mars 2000, silence radio et télé... Dorothée semble complètement morte médiatiquement : AB Productions refuse de donner de ses nouvelles, même des journaux bien informés comme Télé 7 jours ne peuvent renseigner les curieux...
Invité de TV+ en juin 1999, Jacky se contente d'affirmer que Do "se repose" et qu'elle a abandonné l'idée d'une Dorothée Channel.
Début 2000, surprise : on apprend que Dorothée devient administratrice de la nouvelle holding de son ami et producteur Jean-Luc Azoulay, qui s'est séparé professionnellement de son complice de toujours, Claude Berda. Le groupe AB désormais dirigé par ce dernier se contente de gérer son immense catalogue de programmes audiovisuels et bien sur l'ensemble de ses chaînes TV. Azoulay, pour sa part, toujours dans un souçi de création, crée le groupe JLA afin de poursuivre ses activités de producteur.


Internet ou la renaissance médiatique de Dorothée

Alors qu'elle brille par son absence médiatique, Dorothée refait tout doucement surface bien malgré elle sur Internet en 1998. Curieuse coïncidence quand on se rappelle du tout dernier générique du Club Do (saison 96-97), très axé "cyber"...
Les premiers sites apparaissent en 1998 et la remédiatisation prend surtout son essor l'année suivante : Le Site des fans de Dorothée, Dorothée marchande de rêves, Sublime Dorothée, Planète Dorothée, Les Folies du Club Dorothée... ces sites précurseurs du phénomène Dorothée sur le net commencent à intéresser les journalistes de tous bords et rassemblent des fans bien isolés depuis la retraite forcée de la vedette. Jean-Luc Azoulay observe ces mouvements avec intérêt : il pense même à lancer un site officiel, qui finalement ne voit jamais le jour.

Le 14 mars 2000, Dorothée réapparaît publiquement à l'occasion des funérailles du chanteur C. Jérôme, qu'elle avait déjà invité au Club Do et avec qui elle avait participé à l'émission Drôle de jeu en mars 1997. A l'occasion de la cérémonie funèbre, des photos de la chanteuse, très touchée par cette disparition, ont été publiées dans les journaux "people" mais nous ne les proposons pas sur ce site par respect pour l'amitié qui liait les deux vedettes.

Mercredi 20 décembre 2000 : nouvelle apparition médiatique de Dorothée qui fait un "coucou virtuel" à ses fans par le biais d'un chat événementiel de la communauté internaute Cerclo. Aucune information valable ne se dégage toutefois de cet entretien par trop superficiel. Toutefois la chanteuse réapparait bien dans la fenêtre qui tente de la remettre sous le feu des projecteurs.
Surprise : le 22 décembre 2000, Pat Le Guen expédie aux Folies du Club Do un sympathique message de Dorothée à l'occasion de la nouvelle année, destiné à tous ses admirateurs : une marque de reconnaissance très appréciable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://une-nounou-denfer.jeun.fr/index.forum
AnnRose
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 365
Age : 30
Localisation : Ahhhh Mystère et Boule de gomme, où suis je ???? lol sur terre je vous rassure mais où ???? MDR !!!
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Sa Biographie   Ven 16 Juin - 23:27

19 juin 2002 : Dorothée, qui soutient le projet de chaîne numérique hertzienne Do TV de son ami Jean-Luc Azoulay, retrouve enfin les caméras sur... la chaîne parlementaire ! [regarder la prestation de Dorothée] Proclamée caution morale du projet de JLA productions, dont elle est responsable éditoriale, elle s'expose de nouveau médiatiquement, sous les yeux des membres du Conseil supérieur de l'audiovisuel présidé par Dominique Baudis. Malheureusement, le projet ne convaincra pas les neuf sages et ne sera pas retenu par le CSA... le come-back médiatique tant attendu de Dorothée est de nouveau repoussé...

De 2002 à 2005, Dorothée est toujours absente des écrans TV mais ses admirateurs ne baissent pas les bras. Les sites qui lui sont consacré se multiplient (5 en 1999, on franchit désormais le seuil des 25 !) et entre temps le temps a fait son oeuvre : les années 80 sont cycliquement revenues à la mode, les mangas et l'animation japonaise sont encensés et le public jette désormais un regard nostalgique sur les "années Dorothée". La roue a tourné...

Janvier 2005 : Jacqueline Joubert disparaît le 8 janvier, à l'âge de 83 ans. Dorothée et Jacky assistent à ses funérailles quelques jours plus tard. Notre vedette met ainsi temporairement fin à son silence médiatique en acceptant de répondre à une brève interview du Parisien-Aujourd'hui en France le 10 janvier, où elle rend hommage à sa "mère télévisuelle".

Février 2005 : Le CSA annule l'attribution de certains canaux pour la TNT (télévision numérique terrestre) et annonce un nouvel appel aux candidatures jusqu'au 11 mars afin de "combler" ces fréquences vides. Jean-Luc Azoulay en profite immédiatement pour remettre en selle le projet de Do-TV, rebaptisé Club Récré, nom ô combien symbolique pour les générations Récré A2 et Club Dorothée. JLA promet une chaîne jeunesse gratuite à vocation familiale dont Dorothée serait rédactrice en chef, avec "quelques apparitions éditiorales en plus". Mais en mai 2005, l'instance suprême de l'audiovisuel lui préfère le projet de France Télévisions, Gulli, plus politiquement correct.

11 décembre 2005 : A l'occasion d'un Vivement Dimanche consacré à Chantal Goya et Jean-Jacques Debout sur France 2, Michel Drucker réussit un exceptionnel tour de force : recevoir Dorothée en personne dans la deuxième partie de l'émission en access prime-time ! L'événement médiatique est bien sur largement relayé sur Internet mais aussi en radio (Europe 1, RTL 2...) et dans la presse (Le Parisien). La prestation de Dorothée permet à l'émission de décrocher un de ses records d'audience : plus de 5 millions de télespectateurs. Les retombées médiatiques sont très positives (témoignages d'auditeurs, presse télé, presse quotidienne...) malgré la très grande réserve et la crispation émotionnelle de Dorothée ce soir là. Visiblement, la star ne s'attendait pas à ce que son apparition suscite un tel engouement. Une magnifique revanche sur le destin et un retour de balancier seraient ils en train de se produire ?

16 janvier 2006 : JLA Production, la société de Jean-Luc Azoulay, producteur et ami de Dorothée, sort un remix du mythique Hou ! La menteuse en single. On y retrouve une Dorothée virtuelle (c'est le personnage au long nez de Cabu qui est utilisé). Le principe commercial du projet est de surfer sur la vague "Ilona Mitrecey" et sur la mode des singles ciblés "enfants" en faisant (re)découvrir Hou ! La menteuse aux nouvelles générations. Le single est accompagné d'un clip en image de synthèse réalisé en collaboration avec Cabu. Le succès est immédiat (6ème place au Top 50), dans la foulée un site officiel pointe enfin le bout de son nez : http://www.dorothee-le-site.com Dans la foulée, AB édite un double cd compilation des plus grands tubes de la star à Bercy ainsi qu'un somptueux coffret 4 DVD reprenant les Bercy 90, 92, 94 et 96, agrémentés de quelques sympathiques bonus. Dorothée accepte au passage une interview de TV Magazine et fait une accroche de couverture (la première depuis plusieurs années !)
De son côté, AB1 estime que le temps est venu de puiser dans les archives monumentales du groupe AB afin de proposer au grand public une soirée entièrement dédiée aux années Dorothée : détentrice des droits de la période post-1987, la chaîne met les petits plats dans les grands et offre en prime-time, le 16 Mai 2006, 4 heures entièrement consacrées à la star : rétrospective présentée par Jacky, rediffusion d'un Super Club Dorothée complet et d'épisodes de Pas de Pitié Pour Les Croissants, sans oublier le mythique feuilleton Un ami et des bonus de rêve pour les fans (versions de clips inédites, raretés...). Le programme bénéficie en outre d'un clin d'oeil bienveillant de Dorothée en personne qui a accepté de tourner un message surprise de présentation en début de programme.
La roue a bel et bien tourné en ce printemps 2006 : la réhabilitation est enfin en marche...

A suivre...

A noter : l'émission TV n'est plus, mais le Dorothée Magazine vit encore sous une autre forme : passant d'un rythme hebdomadaire à mensuel, il a prudemment changé de nom pour se renommer D.Manga en septembre 1998 mais poursuit la numérotation débutée en 1989. Une relique donc...

Source: Les Folies du Club Dorothée

_________________

Tu resteras toujours dans mon coeur
Toi qui ma éveillé au goût de la musique et du chant
Alors que je n'avais que 2 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://une-nounou-denfer.jeun.fr/index.forum
squiz35
Petit Nouveau
Petit Nouveau
avatar

Masculin Nombre de messages : 11
Age : 33
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Sa Biographie   Mar 20 Juin - 22:41

trop fort! c'est complet !!!!!! y a pas mal de truc que je connaissais mais pas tout merci de l'info!! A quand Dorothée a la télé? j'espere vraiment qu'elle nous reviendra comme elle le souhaite dans une série!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://squiz35.skyblog.com/
AnnRose
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 365
Age : 30
Localisation : Ahhhh Mystère et Boule de gomme, où suis je ???? lol sur terre je vous rassure mais où ???? MDR !!!
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Sa Biographie   Mar 20 Juin - 22:46

Alors pour les news de dorothée, elle viendront je fouine sur internet quand j'ai le temps, mais toutes les infos que tu attends viendront Smile

_________________

Tu resteras toujours dans mon coeur
Toi qui ma éveillé au goût de la musique et du chant
Alors que je n'avais que 2 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://une-nounou-denfer.jeun.fr/index.forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sa Biographie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sa Biographie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anna Pavlova:Biographie
» Biographie Emily Bronte
» Biographie des soeurs Brontë et Cie
» Sa biographie
» biographie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1,2,3 Soleil :: AB Production :: Dorothée-
Sauter vers: