Venez redécouvrir la senteur des souvenirs d'enfant que vous aviez, en compagnie de Anne Meson, Douchka, Dorothée, Les Minikeums et les autres...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Spectacles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mr D.
Grand Amis Du Forum
Grand Amis Du Forum
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 34
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Spectacles   Ven 8 Sep - 23:12

Au cours de sa carrière, Chantal Goya a présentée au public plusieurs spectacles.
Ces show sont de véritables comédies musicales pour enfants dont les décors, costumes et moyens techniques étaient de plus en plus spectaculaires.

En voici un récapitulatif accompagné d'un tracklisting et d'un résumé de l'histoire.


1979- "La Forêt Magique"

Spectacle crée à l'Olympia à Paris.

Un soir, six enfants attendent la nounou qui doit les garder. Cette nounou, c'est Marie-Rose, qui conduite les enfants dans la Forêt Magique, véritable lieu de rêve ou l'on rencontre entre autre, un lapin chasseur de chasseurs, Papa Ballon, le Docteur Sirop ou Bécassine.

Acte I :

1- Ouverture
2- Good night, bonne nuit
3- Un lapin
4- Papa Ballon
5- On m'appelle Cendrillon
6- Ballet des souris
7- Les malheurs de Sophie
8- Les malheurs de Sophie (instrumental)
9- Et vive les pioupious
10- Monsieur Pétrole
11- Mon ami le Pélican
12- Adieu les jolis foulards

Acte II :

1- Ouverture Adieu les jolis foulards
2- Ah ah Monsieur Chocolat
3- Bécassine
4- Nous les agents
5- Croque-Monsieur
6- Voulez-vous danser grand-mère
7- Docteur Sirop
8- Père Noël - Père Noël
9- La poupée
10- Pipotin
11- Peine
12- Ami
13- Ami (final)

Le spectacle a été filmé et diffusé sur TF1 en 1980 puis sur M6 (2 fois) à la fin des années 80. Il n'existe pas en VHS ni DVD.


1980 - "Le Soulier qui Vole"

Spectacle crée au Palais des Congrès de Paris.

Dans un petit village d'Alsace, des enfants disent aur revoir à leur professeur. C'est alors qu'arrive dans le ciel une cigogne accompagnée de Marie-Rose. Cette dernière emprunte au Géant Balthazar son magnifique Soulier qui Vole pour emmener les enfants dans la Forêt Magique puis dans le pays d'Animauville.

Acte I :

1- Ouverture
2- Au revoir monsieur le professeur
3- Arrivée de la cigogne
4- Mademoiselle Marie-Rose
5- Je vole je vole je vole
6- Quand on a des sous
7- Le Soulier qui Vole (partir)
8- Le coucou
9- Un lapin
10- On m'appelle Cendrillon (instrumental)
11- Au Château Nougatine
12- La Pie Jama
13- Docteur Sirop
14- C'est le temps de l'hiver
15- Ballet des petits lapins
16- Animauville

Acte II :

1- Ouverture Animauville
2- A chacun son métier
3- La marionnette
4- C'est Guignol !
5- Bécassine
6- Nous les agents
7- Au nom de la loi
8- Le retour de la Pie Jama
9- La leçon de musique
10- Mon ami le Pélican
11- Adieu les jolis foulards
12- Retour à la Forêt Magique
13- Ballade pour Cosette (instrumental)
14- Il faut construire ton paradis
15- Retour en Alsace
16- Au revoir Mademoiselle Marie-Rose
17- Départ du Soulier
18- Tout l'amour du monde

Le spectacle a été filmé et commercialisé 3 fois en VHS.


1982 - "La Planète Merveilleuse"

Spectacle crée au Palais des Congrès de Paris.

Un soir à Paris, alors que des enfants regardent le ciel étoilé, la lune descend en direction de la capitale. Sur la pointe du croissant est assise Marie-Rose qui vient chercher ses petits amis de la Terre pour les emmener sur une Planète Merveilleuse. Mais le hasard fera que Marie-Rose va rencontrer Luciole, un petit éphémère qu'elle devra rammener sur son île en allant beaucoup plus vite que le temps.

Acte I :

1- Ouverture
2- Le chien Gabachou
3- La Planète Merveilleuse
4- Les Pierrotsde Paris
5- Ballet des Pierrots
6- Luciole mon petit éphémère
7- Pierrot Gourmand
8- Ballet des pigeons
9- Molière
10- Ballet des hirondelles
11- Maman Chanson
12- Les 3 joyeux Pieds Nickelés
13- C'est Guignol !
14- Bécassine
15- Moulinsart
16- Comme Tintin
17- Au revoir Moulinsart
18- Paris Paris
19- Limonaire et valse
20- Le Carrosse Escargot

Acte II :

1- Ouverture le Carrosse Escargot
2- Capitaine Perroquet
3- L'ïle aux Papillons
4- Titi Malia
5- Adieu les jolis foulards
6- La Planète Merveilleuse
7- Monsieur le Chat Botté
8- La complainte du Pauvre Lion
9- Ballet de présentation de la fête
10- Le Bal
11- Ce soir je vais danser
12- L'araignée
13- La Planète Merveilleuse
14- Au revoir

Le spectacle a été filmé et commercialisé 3 fois en VHS.


1984 - "Le Mystérieux Voyage de Marie-Rose"

Spectacle crée au Palais des Congrès de Paris.

Dans une forêt, un groupe d'enfants font un jeu de piste. Mais, à la nuit tombée, le jeune Mathieu n'est pas revenu. Arrive alors Marie-Rose qui décide d'aider les enfants à retrouver leur ami en affrontant les 4 éléments du monde : L'eau, l'air, le feu et la terre.

Acte I :

1- Ouverture
2- Quand on s'est perdu
3- Jeannot Lapin
4- Ballet des noisettes
5- Monsieur le Chêne
6- Pandi-Panda
7- Marie Chiffon
8- Babar
9- Bécassine
10- Snoopy
11- Loup-Loup
12- Voilà les rats
13- Ballet des rats
14- Mecky le hérisson
15- Papa Mille-Pattes
16- Hippocampes, Hippocampes
17- Monsieur le Dragon Bleu

Acte II :

1- Ouverture Monsieur le Dragon Bleu
2- La chanson de Mathieu
3- Poisson d'avril
4- Ma sirène
5- Ballet des petits musiciens
6- Mon Pinocchio
7- Polichinelle
8- Ballet des tambourins vénitiens
9- Le mystérieux voyage
10- La chanson de Mathieu
11- Le mystérieux voyage (reprise)
12- Nous irons dès demain
13- Adieu les jolis foulards

Le spectacle a été filmé et édité en vidéo 2 fois puis en DVD tout récemment


1989 - "L'Étrange Histoire du Château Hanté"

Spectacle crée au Palais des Congrès de Paris

Désolé mais dans le cas de ce spectacle je ne connais pas l'histoire.

Acte I :

1- Ouverture
2- Prologue
3- Mon amie la chouette
4- Ennio
5- La chanson de Livanoff
6- Un lapin
7- Pandi-Panda
8- Ma Poupée de Chine
9- Snoopy
10- C'est Guignol !
11- Les 3 joyeux Pieds Nickelés
12- Bécassine
13- L'alphabet en chantant
14- Mais en attendant Maître Renard
15- Monsieur le Chat Botté
16- La cigale et la fourmi
17- Il n'y en a pas de plus heureux que nous deux
18- Oh ma petite étoile
19- Sorcière sorcière
20- Merlin Merlin

Acte II :

1- Ouverture
2- L'étrange histoire du château hanté
3- Ballet des chauves-souris
4- Frimagor Marie-Rose (duo)
5- Oh ma petite étoile
6- Fantômes
7- Ah mon dieu quelle histoire
8- La chanson du Fantasmagomique
9- Croque-Monsieur
10- Soufflavide et Grattamort
11- Grand Duc
12- Orchestral Grand Duc
13- Quand on sème l'amour
14- Fantômes (reprise)

Ce spectacle n'existe pas dans le commerce car il n'a jamais été filmé.


1993 - "Chantal Goya au Palais des Congrès"

Spectacle crée au Palais des Congrès de Paris.

Il était une fois, deux savants : le professeur Gabachou et le savant Frimagore. Au cours d'une expérience une fumée étrange s'envole. On voit apparaître une forêt féerique…

Acte I :

1- Ouverture
2- Prologue
3- Comme c'est bon de rêver
4- Jeannot Lapin
5- Un lapin
6- Pandi-panda
7- Indochine la terre ou je suis née
8- Mecky le hérisson
9- Martine à l'opéra
10- Monsieur le Chat Botté
11- Papa Mille-Pattes
12- Mais en attendant Maître Renard
13- Monsieur Croque Monsieur
14- Coucou la grenouille
15- Loup-Loup

Acte II :

1- Ouverture
2- A chacun son métier
3- Bécassine
4- La poussière est une sorcière
5- L'alphabet en chantant
6- C'est Guignol !
7- Au Théâtre des Automates
8- Le Bon Dieu
9- Les 3 joyeux Pieds Nickelés
10- Snoopy
11- Voilà les rats
12- Ballet des rats
13- Samantha
14- Ballet des petits musiciens
15- Mon Pinocchio
16- Polichinelle
17- Ballet des tambourins vénitiens
18- Aime
19- Adieu les jolis foulards
20- Aime (final)

Ce spectacle a été filmé et est sorti une fois en VHS chez AB vidéo.



1994 - "Le Soulier qui Vole 95"

Spectacle crée au Palais des Congrès de Paris.

Dans un petit village d'Alsace, des enfants disent aur revoir à leur professeur. C'est alors qu'arrive dans le ciel une cigogne accompagnée de Marie-Rose. Cette dernière emprunte au Géant Balthazar son magnifique Soulier qui Vole pour emmener les enfants dans la Forêt Magique puis dans le pays d'Animauville.

Acte I :

1- Ouverture
2- Au revoir Monsieur le Professeur
3- Arrivée de la cigogne
4- Mademoiselle Marie-Rose
5- Quand on a des sous
6- Le Soulier qui Vole (partir)
7- Le coucou
8- Jeannot Lapin
9- Un lapin
10- Pandi-Panda
11- Mais en attendant Maître Renard
12- Quatre petits lapins roses
13- Coucou la grenouille
14- Monsieur le Chat Botté
15- Au Château Nougatine
16- Ballet du Château Nougatine
17- La Pie Jama
18- Monsieur Croque Monsieur
19- Loup-Loup
20- Départ du Soulier pour Animauville

Acte II :

1- Ouverture
2- A chacun son métier
3- Au pays des souris
4- Bécassine
5- L'alphabet en chantant
6- Mecky le hérisson
7- Snoopy
8- La poussière est une sorcière
9- Ne jouez pas aux jeux dangereux
10- Le retour de la Pie Jama
11- La leçon de Musique
12- Adieu les jolis foulards
13- Aime
14- Tout l'amour du monde
15- Tout l'amour du monde (final)

Ce spectacle n'a jamais été filmé et commercialisé.


1997 - "Le Grenier aux Trésors"

Spectacle crée au Casino de Paris.

Sur l'ïle Flottante, une île située entre l'Angleterre et la France, la statue de Jean Bobine, ancêtre de Marie-Rose, s'éveille un soir pour sauver cette dernière, retenue prisonnière par une pieuvre géante. Saine et sauve, Marie-Rose emmène les enfants de l'île visiter le fabuleux Grenier aux Trésors.

Acte I :

1- Ouverture
2- Courage matelots
3- Jean Bobine
4- Coco mon p'tit perroquet
5- Une autruche...deux autruches
6- L'alphabet en chantant
7- Ma petite colombe
8- Rap de Jean Bobine
9- Dans la Forêt de Brocéliande
10- Mais en attendant Maître Renard
11- Vous les pingouins
12- Rêver d'un grenier aux trésors

Acte II :

1- Entrez mes petits amis
2- Pinpin le réveil matin
3- La cuisinière infernale
4- La malle
5- Un lapin
6- Snoopy
7- Pandi-Panda
8- Bécassine
9- Monsieur le Chat Botté
10- Le lit qui se déglingue
11- Ballet du lit
12- Tourne ma robe
13- Je suis Carmen l'araignée
14- Ma petite colombe (reprise)
15- Les anges de la liberté
16- Chante la vie est belle

Ce spectacle a été filmé et est sorti en VHS et DVD.


Dernière édition par le Sam 9 Sep - 12:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steed
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 30
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Sam 9 Sep - 1:15

Ah ben tiens, j'savais pas que Chantal avait réussi à remplir le Palais des Congrès plusieurs fois... comme quoi on en apprend toujours Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnnRose
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 365
Age : 29
Localisation : Ahhhh Mystère et Boule de gomme, où suis je ???? lol sur terre je vous rassure mais où ???? MDR !!!
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Sam 9 Sep - 4:25

moi je connait que son premier album !!!!! mais c'est vrai qu'elle a fait pas mal de choses !!!!!!!! Smile

_________________

Tu resteras toujours dans mon coeur
Toi qui ma éveillé au goût de la musique et du chant
Alors que je n'avais que 2 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://une-nounou-denfer.jeun.fr/index.forum
Mr D.
Grand Amis Du Forum
Grand Amis Du Forum
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 34
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Sam 9 Sep - 12:44

D'après ce que je sais, Chantal Goya est l'artiste détenant le record de place vendu pour le Palais des Congrès de Paris Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steed
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 30
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Sam 9 Sep - 16:29

Mr D. a écrit:
D'après ce que je sais, Chantal Goya est l'artiste détenant le record de place vendu pour le Palais des Congrès de Paris Smile
euh nan j'pense pas... se serait plutôt Sylvie Vartan... première artiste féminine à s'y être produite et qui a beaucoup encouragé son amie Chantal à le tenter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnnRose
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 365
Age : 29
Localisation : Ahhhh Mystère et Boule de gomme, où suis je ???? lol sur terre je vous rassure mais où ???? MDR !!!
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Sam 9 Sep - 17:43

alors là, je sait pas faudrait vérifier car pourquoi se serait plus sylvie que chantal, puis on parle de place vendu, sylvie peut s'y être produit plusieurs fois sans pour autant avoir vendu beaucoup de place, chantal c'est trés enfant donc plus de chance de faire salle comble !!!!!!!!!!
donc je pense qu'une source sûr confirmerais !!!!!!!

_________________

Tu resteras toujours dans mon coeur
Toi qui ma éveillé au goût de la musique et du chant
Alors que je n'avais que 2 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://une-nounou-denfer.jeun.fr/index.forum
Mr D.
Grand Amis Du Forum
Grand Amis Du Forum
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 34
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Sam 9 Sep - 17:53

Je vais essayer de me renseigner Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steed
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 30
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Sam 9 Sep - 18:46

AnnRose a écrit:
pourquoi se serait plus sylvie que chantal, puis on parle de place vendu, sylvie peut s'y être produit plusieurs fois sans pour autant avoir vendu beaucoup de place, chantal c'est trés enfant donc plus de chance de faire salle comble !!!!!!!!!!
Ah et pourquoi Sylvie ne ferait-elle pas salle comble ? Laughing

Elle commence en 1975, elle est la première femme à ce produire dans cette salle parisienne de 4000 places du 4 octobre au 4 novembre 1975. Durant cette période, le spectacle de Sylvie se joue tous les soirs à guichets fermés et plus de 120000 places sont vendues.
Le spectacle de Sylvie est tellement un triomphe qu'elle est obligée de jouer les prolongations en février 1976 qui lui ramènent 60000 places de plus.
Pour son premier passage au Palais des Congrès, Sylvie totalise 180000 places.

Elle rempile une seconde fois en 1977 du 20 mars au 2 avril 1978. Faute de temps à cause du tournée bien chargée, elle refait salle comble tous les soirs vendant 56000 places.

En 1983, elle y retourne une 3ème fois et battra le reccord de longévité d'un artiste sur scène en se produisant du 10 septembre au 20 novembre 1983 soit 95 représentations. Sylvie fait salle comble tous les soirs si bien que même les marches sont demandées. Elle vend environ 380000 places.

Le dernier passage en date a été fait du 28 septembre au 10 octobre 2004, où environ 51000 places ont été vendues.

Donc si on fait le calcul, Sylvie a vendu à ce jour 667000 places au palais des Congrès.

J'attends le score de sa copine Chantal ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnnRose
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 365
Age : 29
Localisation : Ahhhh Mystère et Boule de gomme, où suis je ???? lol sur terre je vous rassure mais où ???? MDR !!!
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Dim 10 Sep - 19:44

ben Mr. D va nous trouver ça et on comparera !!!!!!!! Wink

_________________

Tu resteras toujours dans mon coeur
Toi qui ma éveillé au goût de la musique et du chant
Alors que je n'avais que 2 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://une-nounou-denfer.jeun.fr/index.forum
Mr D.
Grand Amis Du Forum
Grand Amis Du Forum
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 34
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Dim 10 Sep - 22:31

Je cherche mais je n'ai toujours pas trouvé :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnnRose
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 365
Age : 29
Localisation : Ahhhh Mystère et Boule de gomme, où suis je ???? lol sur terre je vous rassure mais où ???? MDR !!!
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Lun 11 Sep - 0:44

c'est pas grave, dés que ta trouver tu viens nous le dire !!!!!!! Wink

_________________

Tu resteras toujours dans mon coeur
Toi qui ma éveillé au goût de la musique et du chant
Alors que je n'avais que 2 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://une-nounou-denfer.jeun.fr/index.forum
Steed
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 30
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Lun 11 Sep - 15:27

Ben au pire des cas si t'as les dates du palais des congrès, tu multiplies le nombre de jours par 4000 et ça fera à peu près le nombre exact Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr D.
Grand Amis Du Forum
Grand Amis Du Forum
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 34
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Mar 19 Sep - 23:39

Pour le nombre de places voici les éléments que j'ai pu avoir :

"Le Soulier qui Vole"
150 représentations x 4000 places = 600 000 places

"La Planète Merveilleuse"
130 représentations x 4000 places = 520 000 places

"Le Mystérieux Voyages de Marie-Rose"
190 représentations x 4000 places = 760 000 places

"L'Étrange Histoire du Château Hanté"
Nombre de places vendues inconnu

"Palais des Congrès 1993"
Nombre de places vendues inconnu

"Le Soulier qui Vole 95"
26 représentaions x 4000 places = 104 000

Cela nous fait un total de 1 984 000 places vendues pour les spectacles de Chantal Goya au Palais des Congrès de Paris SANS les chiffres de 1989 et 1993.
Ajoutons à cela les chiffres des spectacles récents dans la salle bordeaux et on obtient un joli petit chiffre qui, je crois, bat celui de Sylvie Vartan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnnRose
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 365
Age : 29
Localisation : Ahhhh Mystère et Boule de gomme, où suis je ???? lol sur terre je vous rassure mais où ???? MDR !!!
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Mer 20 Sep - 0:53

ça le bat largemant même !!!!!!! Laughing
ah dommage steed pour une fois sylvie n'est pas la meilleur !!!!!!!

_________________

Tu resteras toujours dans mon coeur
Toi qui ma éveillé au goût de la musique et du chant
Alors que je n'avais que 2 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://une-nounou-denfer.jeun.fr/index.forum
Steed
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 30
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Dim 24 Sep - 17:12

En effet c'est un joli chiffre, je dis RESPECT. lol!

Mais combien de mois est-elle resté sur la scène du palais des Congrès... c'est énorme 190 représentations. Ou alors elle faisait plusieurs représentations par jour ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr D.
Grand Amis Du Forum
Grand Amis Du Forum
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 34
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Dim 24 Sep - 17:37

Je crois qu'il y avait 2 représentation par jour (en après-midi).
De plus elle ne monopolisait pas la scène du Palais des Congrès plusieurs mois de suite. Elle présentait son spectacle au public Parisien puis partait en tournée puis revenait Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steed
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 30
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Dim 24 Sep - 21:51

Ah d'accord... elle faisait donc le palais des Congrès plusieurs fois dans l'année alors c'est ça ?
Parce que au niveau longévité ça c'est vérifié, officiel et certifié personne a ce jour n'a battu le reccord de Sylvie, c'est à dire rester 74 jours d'affilé sur la même scène car elle a battu le précédent reccord qui était détenu par Serge Lama.

faudrait que tu trouves les dates exactes (si possible bien sur) car ça doit être drôlement impressionnant et c'est important de le souligner lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr D.
Grand Amis Du Forum
Grand Amis Du Forum
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 34
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Dim 24 Sep - 21:53

Je vais chercher mais je suis pas certain de trouver Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steed
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 30
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Dim 24 Sep - 21:55

Oh t'as réussi à trouver le nombre de places tu trouveras très certainement les dates... un fan fini toujours par trouver... hihihi Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr D.
Grand Amis Du Forum
Grand Amis Du Forum
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 34
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Dim 24 Sep - 22:06

Les voici :

- Le Soulier qui vole : du 3 décembre 1980 au 7 janvier 1981 puis reprise en avril 1981 après la tournée (date inconnues)

- La Planète Merveilleuse : du 29 octobre 1982 au 6 janvier 1983 puis reprise au Palais des Congrès du 22 novembre 1983 au 11 décembre 1983.

- Le Mystérieux Voyage de Marie-Rose : du 27 octobre 1984 au 31 janvier 1985 puis reprise du 22 novembre 1986 au 21 décembre 1986

- L'Étrange Histoire du Château Hanté : du 18 novembre au 19 décembre 1989

- Palais des Congrès 1993 : 18 décembre 1993 au 2 janvier 1994

- Le Soulier qui Vole 95 : du 10 au 30 décembre 1994

Ces renseignements trouvés, je n'ai plus qu'à revoir mes calculs du nombre de places vendues Smile


Dernière édition par le Lun 2 Oct - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steed
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 146
Age : 30
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Dim 24 Sep - 22:28

Mr D. a écrit:
puis reprise au Palais des Congrès du 22 novembre 1983 au 11 décembre 1983
ah ben là elle enchainait juste après Sylvie c'est marrant lol!

Mr D. a écrit:
Ces renseignements trouvés, je n'ai plus qu'à revoir mes calculs du nombre de places vendues Smile
Vi enfin, c'est si t'as envie... on a bien vu elle est la recordwoman du Palais des Congrès Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr D.
Grand Amis Du Forum
Grand Amis Du Forum
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 34
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Lun 2 Oct - 0:05

Histoire d'avoir quelques informations supplémentaires, voici la genèse du spectacle "Le Soulier qui Vole" :

En 1980, après le succès à l’Olympia de « La Forêt Magique », Jean-Jacques Debout se lance dans l’écriture d’un spectacle pour le Palais des Congrès. Il désire utiliser le personnage de Marie-Rose comme une « hôtesse de l’enfance ». Une espèce de Tintin féminin, un peu reporter, un peu maîtresse d’école. Créer un personnage à part entière qui serait un lien entre la réalité et le monde imaginaire, Mary Poppins, frenchy et douce. Il pense d’abord à utiliser comme effet scénique un miroir, comme celui de la marâtre de Blanche-Neige ou d’Orphée. Il s’ouvrirait sur un monde imaginaire que traverseraient Marie-Rose et les enfants. La famille Goya-Debout se rend à New-York pour les vacances. Dans l’avion qui les amène à la capitale du Music-Hall, un petit garçon se déchausse et joue avec son soulier, qu’il utilise comme un avion. Jean-Jacques debout a trouvé son « pont » entre rêve et réalité : ce ne sera pas un miroir mais un soulier « géant » . Marie-Rose et les enfants prendront place à son bord pour voyager.
Dès lors, fort de cet « argument », il dévide le fil d’Ariane de son imagination : c’est un géant, Balthazar, qui prête son soulier à Marie-Rose (Jean-Jacques Debout veut un immense géant de carton pâte sur la scène mais devra se contenter d’une toile peinte le représentant prenant un bain de pied dans le lac !) ; grâce à lui, Marie-Rose et des petits alsaciens, éplorés par le départ de leur professeur de musique, visiteront le village d’Animauville, (peuplé comme son nom l’indique d’animaux, qui doivent beaucoup aux parades de Disneyworld ) en passant par le Château Nougatine, incontournable fantasme gourmand de l’enfance au même titre que la maison de pain d’épice d’Hansel et Gretel, et la forêt magique.
Jean-Jacques Debout décide que l’intégralité de l’argent qu’ils ont gagné par les albums précédents servira la cause de ce « soulier » treuillé. Quitte à s’offrir le Palais des Congrès, autant le faire avec un maximum d’ambition. Son but ? Crée un music-hall pour enfants, un « Guignol » à échelle (sur)humaine, avec tous les moyens d’une super production américaine. Une folie des grandeurs à laquelle personne ne croit alors. Il s’associe avec le producteur Roland Hubert et s’attelle au projet. Dix sept millions de francs seront utilisés pour créer cet univers. La comédie musicale est un genre sinistré en France, les français n’en veulent pas et peu nombreux sont ceux qui croient à la réussite d’une telle entreprise. On avance qu’aucun enfant ne tiendra pendant plus de deux heures sur sa chaise. Ce sens de la démesure sera la force du couple Goya-Debout, l’un entraînant l’autre plus loin encore dans sa « folie » (comme le confesse encore volontiers Jean-Jacques Debout, plus personne aujourd’hui ne manifeste l’enthousiasme qu’il a connu chez sa femme pour repousser toujours plus loin les limites du rêve et ne reculer devant aucune audace).
Quelques temps auparavant, à New-York, il tombait sous le charme d’Annie, la célèbre comédie musicale mettant en scène une petite fille (résurgence de Shirley Temple) et son chien . Les enfants sont les stars de ce « musical » pour toute la famille. Complètement séduit par ce spectacle, Jean-Jacques Debout s’en souviendra lors de l’écriture du « Soulier ». Il offre alors à son ami arrangeur Jean-Daniel Mercier ainsi qu’à toute sa famille (Marie et Frédérique, ses deux filles, accompagnent déjà Chantal Goya dans ses prestations télévisées, du « Bonheur des Enfants » à « La Forêt Magique »). Leur destination ? New-York, ses Musicales Comédies et …Annie (dans le second album de Chantal Goya, le texte de « Demain » n’est pas sans évoquer celui de « Tomorrow », un hit d’Annie). Toute l’équipe de « La Forêt Magique » se retrouve sur « Le Soulier qui Vole ». Mais cette fois, tout sera dédoublé. A commencer par l’orchestre de cent vingt instruments utilisés pour l’enregistrement des chansons, ce qui différencie les chansons de Jean-Jacques Debout des autres productions destinées à la jeunesse (Anne Sylvestre entre autres).
Pierre Simonini, décorateur à la Scala de Milan, Arthur Plasshaert, chorégraphe entre autre des shows des Carpentiers, Roger Ragoy (qui fit ses classes avec Simonini), réputé pour ses éclairages de spectacles pour Maurice Chevalier, Edith Piaf ou encore Joséphine Baker, se joignent à eux. Le budget et les compétences de ces multiples talents serviront à détailler au maximum ce monde fantasmagorique. Fini les masques mal cousus, Jean-Jacques Debout est formel. Le spectacle ne vise pas simplement les petites têtes blondes, mais aussi l’enfant qui sommeille à l’intérieur de chacun de nous. Cependant, un problème (et de taille) déjà soulevé lors des représentations de « La Forêt Magique », se pose. Chantal Goya ne peut pas arpenter la scène en tout sens et chanter en même temps. Les essais ne sont pas concluants. Quand elle court, on l’entend s’essouffler, sa voix est inégale. Elle même n’a de cesse de répéter depuis le début de sa carrière qu’elle « n’est pas la Callas ». Les chansons seront à nouveaux en play-back, ce qui lui vaudra la critique la plus récurrente et la plus préjudiciable de toute sa carrière. Presque tous les dialogues, eux, seront en direct (exceptés ceux des personnages), captés par un petit micro accroché à sa robe. Un exercice périlleux pour Raymond Urmann, ingénieur du son. « Dans un spectacle normal, se rappelle celui-ci, avec des dialogues précis, il n’y aurait pas trop de mal. Sauf que là, c’est de l’improvisation, des échanges constants entre Chantal Goya et les enfants dans le public. Il fallait donc repérer tous les signes de Chantal pour envoyer les bandes, être très réactif ! J’avais un vague conducteur mais à chaque représentation le spectacle différait en fonction de Chantal et des réactions de la salle ! Un vrai casse-tête !! ».
Tout le monde s’évertue à soigner le show dans ses moindres détails jusqu’à la première, en décembre 1980. Le résultat séduit majoritairement, et le spectacle joue les prolongations durant 3 mois. Le genre est nouveau (du music-hall pour enfants avec des moyens utilisés habituellement pour des productions adultes). Les vraies faiblesses viennent de la mise en scène, ainsi que de la quasi absence de livret (pratique devenue depuis monnaie courante pour toute comédie musicale française au grand dame des anglais et des américains). Bien qu’elles entachent la réussite complète du spectacle, celui-ci possède néanmoins un charme tel qu’il restera dans les mémoires jusqu’à aujourd’hui.
Pour les novices en la matière, Chantal Goya c’est avant tout « Le Soulier » (tantôt magique pour certains, tantôt chaussure volante pour d’autres !!). Chantal Goya devient ainsi le symbole de toute une génération d’enfants. Ces derniers, à une période où Disney ne règne plus avec autant de force sur le « marché » de l’enfance et ou la télé ne leur propose pas autant de représentation qu’aujourd’hui, rassasient leur imaginaire à la source du couple Goya-Debout, faite de rétro-nostalgie revue au goût du jour. Surtout, comme au théâtre de Guignol, ils réagissent à ce qu’il se passe sur scène. Chantal Goya crée un rapport interactif avec les enfants, les emmène comme personne à la suivre dans ses voyages, à chasser les gendarmes ou à inviter, par des cris dignes des cours d’école, ses personnages à la rejoindre.
Et cela reste aux yeux de tous les artistes qui ont travaillés à ses côtés une incroyable professionnelle.


Source : http://www.chantalgoya.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnnRose
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 365
Age : 29
Localisation : Ahhhh Mystère et Boule de gomme, où suis je ???? lol sur terre je vous rassure mais où ???? MDR !!!
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Lun 2 Oct - 16:57

on voit le pur fan qui fait pleins de recherche !!!!! Laughing
c'est génial ce que tu fait Merci à toi!!!! Smile

_________________

Tu resteras toujours dans mon coeur
Toi qui ma éveillé au goût de la musique et du chant
Alors que je n'avais que 2 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://une-nounou-denfer.jeun.fr/index.forum
Mr D.
Grand Amis Du Forum
Grand Amis Du Forum
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 34
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Lun 2 Oct - 23:01

Je ne fais pas de recherches particulières, j'ai déjà ceci sur mon pc.

On continue avec la genèse du spectacle "La Planète Merveilleuse" :

« La Planète Merveilleuse » succède au « Soulier qui Vole » mais tranche d’avec celui-ci par sa noirceur et l’ambition de sa narration. Certes, Jean-Jacques Debout évoque encore des horizons lointains et une fois encore l’idée de voyage et d’évasion, deux thèmes chers au compositeur.
Mais, là ou « La Forêt Magique » et « Le Soulier qui Vole » n’étaient finalement que le prétexte à présenter autant de tableaux (souvent somptueux) que de personnages sans véritables liens les uns avec les autres pour célébrer le monde de l’enfance, « La Planète Merveilleuse » détient un propos : le temps. Fuite de temps, angoisse de la mort, regret du passé, de l’enfance, ce paradis perdu.
De fait, ce sont les personnages et les lieux qui serviront une idée et non l’inverse, marquant ainsi un tournant dans l’écriture de ses spectacles. Sans doute le compositeur a-t-il pris note des critiques faites sur ces précédentes comédies musicales jugées « légères » (Télérama lors de la diffusion télé du « Soulier » en juillet 1981 regrettait que les enfants soient « éblouis par tant de niaiserie ») et le personnage de Marie-Rose incarnée par sa femme trop « inconsistant ».
Peut-être aussi l’auteur a-t-il compris quel vecteur formidable constituait le conte pour aborder des thèmes universels, plus profonds aussi ; sans doute aussi a-t-il réalisé que cet univers de l’enfance pouvait lui permettre de s’exprimer lui, l’auteur compositeur, trop hâtivement catalogué par un public qui ne voit en lui qu’un honnête faiseur de chansons de variétés pour Johnny Halliday, Sylvie Vartan, Barbara ou Dalida, rien de plus.
D’aucun savent pourtant qu’il n‘en est rien ; il débute sa carrière à 16 ans aux Éditions Raoul Breton (ou il se lie d’amitié avec Charles Trenet) puis dans les boîtes de Jazz de St Germain , avant que de se produire dans de nombreux cabarets dont celui de Patachou. Parmi ses plus belles réussites on peut entre autres citer « Cette nuit là » écrite pour Marlène Dietrich, « Madrid » pour Montand ou encore « Le zinzin » et « Hop là » pour Barbara.
« La Planète Merveilleuse » conte l’histoire d’un éphémère (incarnée par une petite ballerine ailée, blonde) aveuglée par un réverbère en plein Paris, à des lieux de son île, et que Marie-Rose, jeune fille aux pouvoirs magiques (elle vole et connaît des contrées digne du « Neverland » de Peter Pan) débarquée de son croissant de lune par cette nuit étoilée, prendra « sous son aile » jusqu’à ses derniers instants. Au préalable, elle l’aura raccompagnée auprès des siens sur son Île aux Papillons grâce à un carrosse escargot aux longs cils (tout droit sorti de la comédie musicale « Docteur Dolittle » tournée par Richard Fleischer en 1967 avec Rex Harrison) , avant que de lui faire découvrir une ultime planète merveilleuse, Eden originel sur laquelle elle s’éteindra, au terme d’une vie de 24 heures.
Toute la grâce du spectacle tient dans le battement précieux des ailes de ce petit papillon que l’on sait par avance condamné (« j’ai si peu de temps à vivre » confesse t-elle dès le début de sa rencontre avec Marie-Rose) et l’acharnement avec lequel Marie-Rose luttera contre ce destin.
Célébrant avec elle les beautés d’un Paris révolu (un Paris fin 19e), les joies de l’enfance (celle d’un Jean-Jacques Debout amateur des sucettes « Pierrot Gourmand », de fêtes foraines et de liberté des « gamins de Paris ») tout autant que celle de la fête (les noces de la Reine des Abeilles Titi Malia et de Sir William Bourdon) et de l’amitié, son périple s’apparente rapidement à un voyage initiatique (comme le sera également le spectacle suivant, « Le Mystérieux Voyage de Marie-Rose »).
Pour la première fois, Jean-Jacques Debout, en évoquant les thèmes tels que l’amour et la jalousie (le Chat Botté et le lion de disputent les faveurs de Marie-Rose), donne de son héroïne une vision plus complexe que celle esquissée jusque là : elle passe ainsi du statut de « petite fille » (ses interlocuteurs n’étaient jusqu’ici que de véritable enfants auxquels elle s’assimilait sans plus de nuance) à celui de « femme-enfant », objet de convoitise.
Dans « La Planète Merveilleuse », le temps n’a de cesse que de se distendre, à coups d’allers-retours passé / présent incessants (on y ressuscite Molière, on fait l’aller-retour Paris / Moulinsart pour y saluer Tintin et ses acolytes), on fait escale sur les lieux de naissance (quelques heures auparavant) de Luciole pour y chanter avec les fleurs, elles aussi belles mais éphémères (belles parcequ’éphémères ? ). Les deux jeunes filles défient la fuite du temps, non sans angoisse : « Non je ne pourrais y arriver ! » scande inlassablement Luciole à bord de l’escargot qui la ramène chez les siens (conscience du temps joliment évoqué par ce carrosse-escargot pour acheminer « plus vite que le temps » nos deux héroïnes, paradoxe poétique lors que l’escargot est l’expression même de la lenteur).
D’ailleurs, Luciole le petit éphémère ne sera pas seul à trouver la mort sur cette planète merveilleuse : lors même que Marie-Rose papillonne avec un Chat Botté (qui par sa ressemblance frappante avec « La Bête » incarnée par Jean Marais dans le film de Cocteau trahi ses émois félins pour la belle), surgit une araignée qui, pour quelle obscure raison, a pour mission de piquer mortellement la jeune fille. On peut d’ailleurs s’amuser, au 26e degré, à voir en cette araignée un cocasse symbole freudien, qui trahirait la peur de Marie-Rose de tomber (succomber) entre les griffes-charmes de l’animal, (« Monsieur le Chat, le Chat Botté, vous n’allez pas me griffer » ! ), sauvant ainsi in-extremis la morale de ce conte et enfermant ainsi à jamais Marie-Rose dans son personnage de petite fille (en effet, dans les spectacles qui suivront, elle n’aura plus jamais de prétendants ! Ouf !).
C’est une lumière crépusculaire qui habille les principaux tableaux, somptueuse peinture presque bi chromatique, pareille à un film en noir et blanc (le Paris Nocturne rehaussé par le blanc des Pierrots bondissants, le Château de Chabord, gris et or) : elle n’est que célébration du passé, du paradis perdu (l’enfance) sans cesse poursuivi, regretté, mort et ressuscité (Luciole revient d’entre les morts ressusciter Marie-Rose et lui donner « l’étoile de la vie » , thème annonciateur du très chrétien « Mystérieux Voyage » ).
C’est un hymne à la grâce qu’exprime ce papillon mourant, grâce et fragilité de l’enfance, comme le symbolise cette « Planète Merveilleuse » imaginaire entourée « d’étincelles d’or » : en cela elle reste l’une des plus emblématiques, des plus personnelles et des plus bouleversantes œuvres de Jean-Jacques Debout.


Source : http://www.chantalgoya.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr D.
Grand Amis Du Forum
Grand Amis Du Forum
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 34
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Spectacles   Dim 15 Oct - 13:19

Et voilà le genèse du spectacle "Le Mystérieux Voyage de Marie-Rose"


« Le Mystérieux Voyage de Marie-Rose » reste incontestablement à ce jour le spectacle le plus spectaculaire et le plus ambitieux qu’ait jamais conçu Jean-Jacques Debout. C ‘est également le plus abouti dans sa forme et dans son fond. Les mélodies et les arrangements sobres et maîtrisés, les décors et costumes d’une finesse et d’une richesse dignes d’une production de l’Opéra de Paris (le ballet des noisettes et le décor de Venise frappèrent les esprits), et de nombreux tableaux marquants (l’entrée du chêne, le dragon bleu, Venise, le ballet de Loup-Loup, etc…), le tout au service d’un propos aussi simple que porteur.

Il s’agit en effet, et quoi de plus logique après l’expérience de « La Planète Merveilleuse » , d’une métaphore de la vie à travers le combat acharné d’un groupe de louveteaux (avec à sa tête l’irremplaçable personnage de Marie-Rose), pour retrouver Mathieu, l’un des leurs perdu en forêt lors d’un jeu de piste anodin.

Pour se faire ils affronteront les quatre éléments qui composent le monde : la terre, le feu, l’eau et l’air avant que de le retrouver au Paradis, par delà la mort. L’origine de ce spectacle trouve, une fois n’est pas coutume, ses racines dans le réel : Jean-Jacques Debout avait perdu étant enfant, un de ses camarades de classe, mort en forêt après une mauvaise chute.

Le spectacle s’avère aussi écrit, sinon plus, que le précédent et l’on sent une volonté de resserrer le propos, de le tenir de bout en bout. Certes Jean-Jacques Debout aménage encore, comme dans chacun de ses spectacles, une plage de liberté pour Chantal Goya afin qu’elle laisse libre court à ses improvisations avec son public.

La forêt de départ s’avère l’endroit idéal pour ouvrir « une clairière » aux personnages de sa galerie tubesque, mais dès la fin de ce tableau l’histoire se déroulera selon un timing on ne peut plus minutieux pour illustrer au plus près l’histoire placée sous le sceau d’élans chrétiens, du prénom Mathieu en passant par les symboliques des quatre éléments, jusqu’à l’arrivée finale au Paradis à bord d’une cloche.

On eut regretter, c’est vrai, la forme quasi parfaite du spectacle qui, si elle n’est pas exempte de moments forts (les retrouvailles avec Mathieu, le ballet Vénitien envoûtant, la poésie du galion échoué sous les mers), laisse finalement moins de place à l’émotion que ne le faisait un « Soulier qui Vole », sûrement moins abouti mais emprunt d’une fraîcheur et de l’attrait de la nouveauté qui en font encore aujourd’hui le spectacle le plus marquant du couple Goya-Debout.

Les maladresses de Chantal Goya à l’époque du « Soulier » (oubli des textes, répétition de gimmicks tels que « il est gentil untel », bafouillages, chorégraphies approximatives) humanisaient finalement le tout.

Le personnage de Marie-Rose, plus rôdé qu’à ses débuts, a effectivement un peu perdu en innocence, et l’ensemble, sans toutefois se conformer à une « recette », est moins touchant. On sent sa liberté d’impro bridée. C’est également celui qui marquera le plus les adultes, peut-être parcequ’il s’adressait plus à eux que ne le faisaient ses prédécesseurs.

Toutefois, force est de constater que le « Mystérieux Voyage » fait gravir d’un cran les ambitions de Jean-Jacques Debout, jamais en reste de réalisations grandioses : les tableaux sont extrêmement composés, et relèguent presque au rang de « spectacle amateur » les humbles maisons d’Animauville et ses lumières d’aube pâles. Les scènes vénitiennes et aquatiques, au même titre que cet impressionnant dragon bleu de dix mètres de haut aux bras articulés (la gigantesque statue de Giger utilisée par Mylène Farmer pour son Mylenium Tour reprendra le même système !) resteront un must en matière de music-hall.
Le spectacle sera joué par deux fois au Palais des Congrès, avec entre temps une tournée proposant pour la première fois l’intégralité du spectacle parisien. Mais il exhale déjà, en dépit de sa flamboyante réussite, pareil au ciel changeant de la Place St Marc, le parfum d’un crépuscule doux-amer.



Source : http://www.chantalgoya.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spectacles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Spectacles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Programme des spectacles et des parades
» Parades et spectacles sous la pluie
» spectacles 12 et 13 juin , tenues, ...maquillage..
» Les spectacles de Gad Elmaleh
» Historique des spectacles des improloko's

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1,2,3 Soleil :: L'univers de Marie Rose :: Chantal Goya-
Sauter vers: