Venez redécouvrir la senteur des souvenirs d'enfant que vous aviez, en compagnie de Anne Meson, Douchka, Dorothée, Les Minikeums et les autres...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Biographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mr D.
Grand Amis Du Forum
Grand Amis Du Forum
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 35
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Biographie   Mer 6 Sep - 12:08

Cette biographie vient du site Wikipedia


Chantal Goya, de son vrai nom Chantal Deguerre, est une actrice et chanteuse française, née le 10 juin 1946 à Saïgon (Indochine), d'un père Vosgien et d'une mère Pyrénéenne. Revenue en France en 1950, la famille Deguerre s'installe à Remiremont (Vosges). Chantal fait une partie de ses études à Paris et au Lycée Français de Londres où elle passe son baccalauréat. Sa rencontre avec Jean-Jacques Debout, son futur mari, en 1964, constitue un tournant essentiel. Il lui présente Daniel Filipacchi alors en train de lancer un nouveau magazine, "Mademoiselle Age Tendre". Le créateur de "Salut les copains" fait la promotion de Chantal tandis que Jean-Jacques lui compose deux chansons "C'est bien Bernard le plus veinard" et "Une écharpe, une rose".


Actrice intellectuelle
Le grand public ne la connaît essentiellement qu'au travers de son œuvre considérable créée en tandem avec son mari, l'auteur-compositeur-interprète Jean-Jacques Debout. Mais ce serait faire bien vite l'impasse sur une carrière d'actrice de la Nouvelle Vague, certes beaucoup plus intimiste que ses succès populaires mérités. Vedette de Jean-Luc Godard, Chantal tourna en 1965 dans le film culte des enfants de Marx et Coca-Cola : Masculin, féminin auprès de Jean-Pierre Léaud, de Marlène Jobert et Brigitte Bardot. Ce film constitue maintenant un bijou en noir et blanc quasi documentaire sur les années 1960. Sur l'affiche, on y lisait : « le sexe et la jeunesse de la France d'aujourd'hui ». Le film allait être interdit en salles aux moins de dix-huit ans puisque, comme le souligne le slogan ironique de Godard dans sa bande-annonce, « il parle d'eux… » Chantal y parle en effet sans ambages d'avortement ; C'est le premier film à aborder le sujet de l'IVG non encore légalisé en France. De plus, Masculin, féminin n'a décidément rien pour plaire à la censure, avec les engagements politiques on ne peut plus contestataires de certains de ses personnages, ni au pouvoir en place qui se retrouve, pendant le tournage, en ballottage inattendu aux élections présidentielles. Ce film fait le tour du monde et vaut à Chantal un prix d'interprétation. Pas évident de sortir d'un rôle aussi fort et de la griffe d'un cinéma aussi marqué, Chantal étoffera sa filmographie avec quelques films d'auteur et des dramatiques, mis en scène par Jean-Daniel Pollet, Philippe Labro, Didier Kaminka ou Pierre Tchernia. Elle donnera ainsi la réplique à Bernadette Lafont, Claude Jade, Jean-Pierre Marielle, Serge Gainsbourg, Fabrice Luchini, Michel Serrault, Philippe Noiret ou Gérard Depardieu.


De grandes comédies musicales françaises
Mais son entourage l'imagine plutôt chanteuse. Il est vrai qu'elle enregistra en dilettante, sous la houlette de Mickey Baker, quelques disques yé-yé qui firent les beaux jours de l'émission "Salut les Copains" et ravirent le Japon. C'est alors que le destin fut aussi de cet avis et Chantal se retrouva vite l'invitée régulière des shows de Maritie et Gilbert Carpentier. C'est l'interprétation d'Adieu les jolis foulards, en 1975, qui fera rencontrer son public à Chantal. Ainsi, avec la collaboration du comédien et auteur Roger Dumas, ils montent à la fin de la décennie des contes télévisés : "Je reviendrai, Marie-Rose", "Au bonheur des enfants" et très vite des spectacles avec et pour des enfants sur le thème du voyage et du rêve. Chantal y incarne le personnage de Marie-Rose, mélange de gouvernante et de grande sœur.

Une destination principale de ces voyages est "La Forêt Magique", d'où surgit une pléiade de personnages issus de contes traditionnels, de la commedia dell'arte, de l'univers de Walt Disney ou de l'imaginaire de Jean-Jacques Debout qui trousse à son épouse un vaste répertoire de mélodies savamment orchestrées avec des textes poétiques, parfois surréalistes ("Un lapin", dans la veine de Brassens). Après l'Olympia, dès 1980, tous les deux ans, un spectacle est offert et prend de plus en plus la forme d'une véritable comédie musicale (La Planète Merveilleuse, 1982) grâce à une intrigue construite, des costumes de l'Opéra de Paris, des ballets soignés en nombre servis dans des décors majestueux.

Chantal reçoit son premier disque d'or des mains de Claude François. On peut y voir un symbole de "passage de témoin" entre ces deux phénomènes de société. La chanteuse obtient à la fois la reconnaissance de ses pairs et l'affection d'un public dépassant de loin le seul public enfantin. L'ascension fulgurante et constante de son parcours ne manque pas d'attiser des jalousies. Les critiques qui ne tarissaient pas d'éloges prennent peu à peu un ton acide, pas même constructif. Le couple Goya-Debout est attendu au tournant. Plus ou moins conscient, il continue cependant sur sa lancée à investir toujours plus d'argent dans la production, spectacle après spectacle, pour concrétiser sur scène ses rêves les plus fous.


Retournement de l'image médiatique
Depuis le passage de Chantal dans l'émission Le jeu de la vérité de Patrick Sabatier le vendredi 13 décembre 1985 sur TF1 mué en étrange procès pour sorcellerie où ses détracteurs se donnèrent rendez-vous et où elle sauva sa peau de justesse du bûcher télévisuel, sa carrière connut un violent séisme. Chantal qualifie aujourd'hui cette émission de « premier reality-show, l'ancêtre de ces concepts destinés à choquer à tout prix ». C'est certainement l'artiste française qui aura connu le plus haut et le plus bas. Les moyens sont devenus plus modestes, les spectacles n'étant pour la plupart du temps qu'un récital qui voit défiler ses personnages, accompagnant ses chansons.

La simple évocation du nom de Chantal Goya prête tout à coup à sourire dans les chaumières. L'artiste se voit même un temps interdite d'antenne sur TF1. Qu'importe désormais la moindre médiatisation et les cabales, Chantal n'abandonne pas son public. De retour sur scène quelques mois après avec "Le Mystérieux Voyage", elle se tournera aussi vers l'étranger, lancera un mensuel "Le petit journal de Marie-Rose", sortira cinq albums inédits jusqu'en 1990 et proposera, après une aventure télévisuelle sur Antenne 2 avec Jacqueline Joubert (Le Monde Magique) une nouvelle comédie musicale "L'étrange histoire du château hanté" au Palais des congrès de Paris. La légende en retiendra une traversée du désert… Cependant, forte de ses 39 millions de disques vendus, Chantal Goya reste l'une des plus importantes chanteuses pour enfants au monde.


Regain de popularité, l'« absolution fabuleuse »
Dans les années 1990, les médias semblent la redécouvrir lorsqu'elle signe chez AB Disques et publie son autobiographie "Tu t'appelles Chantal Goya comment ?". Fidèle à elle-même, sa présence détonne avec le paysage audiovisuel d'alors. Elle redevient, pour des parents soucieux de spectacles de qualité pour leur progéniture, une valeur refuge. Juste retour des choses, Chantal est aujourd'hui adulée par la Génération Goya qui lui fut toujours fidèle et la remercie pour le rêve qu'elle a su apporter. C'est tout naturellement que ces jeunes adultes nostalgiques l'acclament sur les scènes parisiennes et en discothèques où elle se produit en show-cases à Paris, en régions, en Belgique et en Suisse avec ses succès remixés. Elle est, comme le lui avait prédit la chanteuse Barbara, une institution transgénérationnelle qui nous emmène dans son Pays des rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnnRose
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 365
Age : 30
Localisation : Ahhhh Mystère et Boule de gomme, où suis je ???? lol sur terre je vous rassure mais où ???? MDR !!!
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Biographie   Jeu 7 Sep - 1:14

zut je t'ai demander de faire ça sur l'autre topic !!!!!!! Laughing
Merci d'y avoir penser !!!!!!! Smile

_________________

Tu resteras toujours dans mon coeur
Toi qui ma éveillé au goût de la musique et du chant
Alors que je n'avais que 2 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://une-nounou-denfer.jeun.fr/index.forum
Mr D.
Grand Amis Du Forum
Grand Amis Du Forum
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 35
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Biographie   Jeu 7 Sep - 2:27

Shocked Tu m'as demandé de faire une biographie sur le topic "Discographie" ? Shocked
Je dois avoir loupé le post alors désolé.
Je rectifierai ça plus tard si c'est vraiment ce que tu souhaites Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnnRose
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 365
Age : 30
Localisation : Ahhhh Mystère et Boule de gomme, où suis je ???? lol sur terre je vous rassure mais où ???? MDR !!!
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Biographie   Jeu 7 Sep - 19:13

non c'est moi qui est parlé trop vite !!!!!!! Laughing
désolé !!!!!! Smile

_________________

Tu resteras toujours dans mon coeur
Toi qui ma éveillé au goût de la musique et du chant
Alors que je n'avais que 2 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://une-nounou-denfer.jeun.fr/index.forum
Mr D.
Grand Amis Du Forum
Grand Amis Du Forum
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 35
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Biographie   Jeu 7 Sep - 21:34

Ce n'est pas grave Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Biographie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Biographie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1,2,3 Soleil :: L'univers de Marie Rose :: Chantal Goya-
Sauter vers: